Deux types de pilotage

 

- Fonctionnement traditionnel du char à voile -

 

 

 -Deux types :

 

 

 A/ Sans volant ou guidon .

 

 - Le pilote dirige le char avec le palonnier. Les bras manœuvrent le bout du gréement.

 

Cv4

 

 

 B/ Avec volant ou guidon.

 

 

 - Le pilote dirige le char avec le guidon ou le volant d’un seul bras, l’autre manœuvre le bout du gréement.

 

 

cv volant

 

-  LE  DEMARRAGE DU CHAR :

 

 - A l’arrêt : le char est orienté à un axe de 90° au vent, la voile est choquée (libre elle bat au vent 

   comme un drapeau). Pour avancer le pilote borde sa voile.

 

 - Le Char avance : L’allure est la direction d'où provient le vent.

Par exemple, le vent arrière est l'allure d'un char qui avance avec un vent soufflant sur son secteur arrière. L'allure joue un rôle important dans la marche d'un char. Elle a une influence sur la vitesse.

 

 - Les principales allures sont :    le près - le bon plein - le travers -  le grand largue  et  le vent arrière.

 

 - L'allure dépend de l'angle formé entre l'axe principal du char (axe arrière et avant). Le pilote écarte les voiles plus ou moins de l'axe du char pour que la pression exercée par le vent reste efficace. La direction d’où vient le vent est toujours l’axe zéro du compas. Un char navigue et remonte jusqu’à 40° au vent (on dit qu’il est au prés), la vitesse maximale est obtenue à 120°(le char est alors à l’abattée).

  - Les records de vitesse sur lacs salé sont supérieur à 200km/h. 150km/h ont été atteint sur la plage les coussoules à La Franqui (11). 

  http://www.plages.tv/detail/plage-des-coussoules-leucate-11370

 Le  vent réel et le vent relatif (créé par le char qui se déplace, et qui augmente au fur et à mesure) se combinent pour créer un vent apparent.

  - C'est ce vent apparent, plus fort que le réel puisqu'il est la résultante de deux forces, qui fait avancer le char 1.5 plus vite que le vent réel.

 - Selon certaines conditions d’abattée et au surf pour un bateau le rapport passe à 2.

 - Pour les chars qui ne sont pas soumis au frottement hydrodynamique le rapport peut atteindre 3,5.

 - Ces vitesses maximales sont toujours obtenue au dessous de 15 nœuds. Au-delà la trainée est très nuisible au rendement du gréement.

 - Ces mesures concernant un engin propulsé se déplaçant à 15 Nœuds maxi. Au-delà de cette vitesse la trainée réduit le rendement.

 - Lexique :.

 - ABATTRE : S'écarter de la direction du vent.

- BORDER : Rapprocher la voile dans l'axe du char à l'aide de l'écoute.

 - CHOQUER: Relâcher l'écoute pour écarter la voile de l'axe du char.

 - ÉCOUTE : Corde qui sert à border ou à choquer.

 - EMPANNER : Virage avec le vent dans le dos.

 - FASEYER : Voile qui placée au vent, bat légèrement.

 - LOUVOYER : Rouler contre le vent en zigzag.

 - VIRER : Demi-tour face au vent.

Date de dernière mise à jour : 23/11/2017